Introduction

  • Historique et source de l’ostéodynamie.
  • Notions de base de la coordination motrice de S. Piret et MM. Béziers.
  • Principe mécanique de la coordination motrice.
  • Organisation du corps en fonction de ce principe.
  • Caractères anatomiques spécifiques à la coordination motrice.
  • Perspectives ouvertes par la coordination motrice.
  • Explication du senti dans l’ajustement des tensions.
  • Complexité des composantes physiologiques de l’action musculaire.
  • Introduction aux Chaînes musculaires G.D.S.

Membres inférieurs

  • Rappels anatomiques du membre inférieur avant la pratique des manœuvres, des mobilisations et des exercices.
  • Explications physiopathologiques (ostéoarticulaires et musculaires) des dysfonctions du membre inférieur.
  • Étude de cas.
  • Exercices d’intégration dynamique de la structure corporelle en relation avec le membre inférieur.
  • Incidences physiologiques des typologies en excès présentent aux membres inférieurs.
  • Bassin

  • Dessin de repères osseux sur le vivant.
  • Placement du bassin par différentes voies avant les corrections spécifiques dans les cas suivants :
    • action excessive du grand dorsal;
    • manque ou excès des muscles psoas, iliaque, petits, moyens, grand fessiers et des pelvitrochantériens.
  • Manœuvres de mobilisation et de décompression de l’articulation coxo-fémorale.
  • Jambe

  • Placement du membre inférieur en position de coordination.
  • Induction des torsions physiologiques pour les fémurs, les tibias et les os du pied.
  • Percussion rythmique des os du membre inférieur.
  • Travail spécifique de la bandelette iliotibiale, du quadriceps, des adducteurs et des ischio- jambiers.
  • Dynamisation de la coxo-fémorale en position de coordination.
  • Travail de la ligne âpre.
  • Travail des extenseurs et des muscles monoarticulaires de la coxo.
  • Travail spécifique du genou.
  • Travail de la membrane interosseuse péronéo-tibiale.
  • Manœuvre spécifique du péroné.
  • Travail des jambiers et des péroniers.
  • Travail spécifique des jumeaux et du soléaire.
  • Pied

  • Placement de la tête de l’astragale.
  • Allongement du tendon d’Achille.
  • Mobilisation de l’articulation sous astragalienne.
  • Manœuvres pour reformer les arches.
  • Manœuvres spécifiques pour les orteils, les hallux valgus et autres déformations du pied.

Membres supérieurs

  • Études de l’unité de coordination du membre supérieur.
  • Lecture des différentes typologies selon la méthode G.D.S. avec les explications musculaires et biomécaniques.
  • Retour sur l’incidence de ces typologies dans le manque de coordination du membre supérieur.
  • Rappels anatomiques du membre supérieur.
  • Étude de cas.
  • Exercices d’intégration dynamique de la structure corporelle en relation avec le membre supérieur.
  • Incidences physiologiques des typologies en excès présentent aux membres supérieurs.
  • Épaule

  • Repère osseux et dessin sur le vivant.
  • Placement de l’omoplate et de la pince acromio-claviculaire.
  • Induction de torsion sur la clavicule.
  • Placement de la tête humérale.
  • Travail des muscles reliant l’unité de coordination du membre supérieur au tronc.
  • Travail de la coiffe des rotateurs et du deltoïde.
  • Mobilisation rythmique de la glène humérale en position de coordination.
  • Adaptation des manoeuvres en cas de périarthrite scapulo-humérale et de capsulite.
  • Dégagement de l’espace sous-claviculaire.
  • Bras et avant-bras

  • Manœuvres pour le biceps, le coraco-brachial, le brachial antérieur et le triceps.
  • Dégagement de l’articulation humérocubitale et radiocubitale supérieur.
  • Mobilisation de la tête radiale et du court supinateur.
  • Mobilisation de la membrane interosseuse radio-ulnaire.
  • Récupération de la pronosupination.
  • Récupération du valgus physiologique du coude.
  • Dynamisation du membre supérieur.
  • Poignet et main

  • Mobilisation du poignet en compression/décoaptation.
  • Mobilisation spécifique du carpe.
  • Manœuvres dans les cas de syndromes du canal carpien et de la maladie de Dupuytren.
  • Récupération de l’anneau palmaire et de la fonction de préhension.
  • Exercices de coordination spécifiques de la main.

Tronc

  • Constitution de l’unité de coordination tronc.
  • Rappels anatomiques du tronc avant la pratique des mobilisations.
  • Incidence des typologies dans le manque de coordination motrice.
  • Histoire motrice et psychomotrice de l’homme.
  • Étude de cas.
  • Exercices de rééducation du tronc en relation avec les principes de coordination.
  • Incidences physiologiques des typologies en excès présentent au tronc.
  • Bassin

  • Repères osseux et dessins sur le vivant.
  • Placement du sacrum et effacement de la cuvette lombo-sacrée.
  • Correction du bassin en fonction des axes et des différentes lignes de force décrites par S. Piret et MM. Béziers.
  • Travail des muscles reliant l’unité de coordination tronc au membre inférieur.
  • Thorax

  • Repère osseux (vertèbres et côtes).
  • Travail du diaphragme.
  • Modelage costal en fonction des divers types de respiration.
  • Travail des muscles respirateurs accessoires.
  • Travail de la première côte.
  • Rachis dorsal et lombaire.
  • Placement des courbures en décubitus latéral.
  • Dynamisation du rachis.
  • Correction des torsions.
  • Travail des muscles intermasses, des spinaux, et des abdominaux.

Région cervicale

  • Repère osseux.
  • Travail spécifique de la jonction cervico dorsale et des 3 premières côtes.
  • Mobilisation du rachis cervical.
  • Manœuvres spécifiques pour les scalènes, les s.c.o.m., les splénius, les complexus, les muscles verniers ainsi que les hyoïdiens.
  • Travail spécifique de l’articulation temporomandibulaire du temporalis et du masséter.